A Vichy, il n’y a pas que les curistes qui vont à l’hôtel

La saison de cure touche à sa fin, mais l’Aletti Palace (le dernier grand palace vichyssois) a reçu récemment un bien étrange client:

Article du 26/09/2011 à 16:17 (La Semaine de l’Allier)

Vichy : Un sanglier se perd dans l’hôtel 4 étoiles

Prise étonnante dans la buanderie du 4 étoiles.

Samedi après-midi, deux femmes de chambre de l’Aletti Palace ont croisé un sanglier de 80 kgs dans la lingerie de l’hôtel 4 étoiles situé en plein centre-ville de Vichy.
Samedi 24 septembre, les parcs et les rues de la cité thermale ont été visités par au moins trois sangliers. Au milieu de l’après-midi, la société Chenil service a été appelée à la rescousse par la mairie, la police et les pompiers à qui plusieurs promeneurs avaient signalé la présence en ville des sangliers.
Deux d’entre eux, un adulte et un marcassin, après un passage dans les eaux de l’Allier, ont retrouvé leur habitat naturel par leurs propres moyens. En revanche, le troisième, une femelle de 80 kilos, a été un peu plus téméraire et s’est retrouvé prise au piège dans la lingerie de l’Aletti, certainement en empruntant la porte des livraisons.
Il est 16h30, l’hôtel se prépare à la réception de deux grands  groupes de clients. Évelyne Dubien, femme de chambre, et une de ses collègues, se trouvent dans la lingerie, au sous-sol.  » J’ai vu le sanglier entrer dans la lingerie. Il est passé tout droit, sans nous voir. Il n’avait pas l’air apeuré mais il soufflait beaucoup. » Les deux femmes sortent alors rapidement de la lingerie et referment la porte derrière elles avant de prévenir la réceptionniste.  » Elle a appelé les pompiers et leur a bien dit que ce n’était pas une blague. Les pompiers ont dit qu’ils n’étaient pas étonnés car des sangliers avaient été vus en ville. »
La police municipale et les pompiers sont venus sur place, rejoints par deux personnes de la fourrière de Brugheas.  » Nous avons attendu d’avoir le matériel nécessaire avant d’intervenir, notamment une cage et un fusil hypodermique, raconte l’un des deux employés de la fourrière animalière. La laie a beaucoup lutté. Il a fallu attendre 1h30 à partir du tir de la première fléchette pour intervenir. C’était assez compliqué et dangereux. »
À 20h30, un lieutenant de louveterie a relâché la laie dans la forêt. peu de dégâts ont été occasionnés dans la lingerie où l’animal est resté enfermé plusieurs heures. L’immersion citadine des trois sangliers a laissé un souvenir plus insolite que dramatique puisqu’à part cet épisode hôtelier, aucun trouble de l’ordre public n’a été constaté.
Article rédigé par :
Céline Demars

Laissez moi un petit message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s